Le troc entre entreprises

Le troc entre entreprises est un mode de financement qui repose sur un échange de biens et de services. Cette formule légale se fait sans l’intervention de la trésorerie. Très plébiscité par les jeunes entreprises, le troc entre entreprises offre de nombreux avantages, mais avant de vous lancer, il est important de maitriser son fonctionnement.

Le fonctionnement du troc entre entreprises

À travers le troc entre entreprises, une société peut acquérir des biens et des services sans avoir recours au système monétaire classique. En gardant sa trésorerie intacte, elle peut se procurer des matières premières.

En effet, beaucoup d’entreprises fonctionnent ainsi afin de réduire leurs coûts de fonctionnement. Que ce soit une entreprise du secteur primaire, secondaire ou tertiaire, il suffit de s’entourer des bons partenaires qui offriront des biens ou des services de qualité, pouvant faire prospérer ses affaires.

Les avantages offerts par ce type d’échange

Le troc en général offre de nombreux avantages. En dehors de la large marge de réduction de dépenses qu’il offre, il optimise la collaboration entre les entreprises. Grâce au troc, les entreprises ont accès à des circuits courts de distribution de leurs marchandises. Les réseaux entre les entrepreneurs partageant les mêmes valeurs peuvent être créés. Un réseau facilitera par exemple le bouche-à-oreille entre les entrepreneurs et ainsi leur ouvrira les portes du marché local.

Le troc entre entreprises permet aussi une interconnexion entre les entrepreneurs de différents pays. Dans le domaine professionnel, le troc représente donc une opportunité d’affaires.

Quelques contraintes liées au troc entre les entreprises

Bien qu’il soit une aubaine pour les jeunes entreprises, le troc présente quelques contraintes. L’acquisition de biens ou de services à travers un échange entraine une lourdeur dans la gestion administrative. Dans certaines entreprises, il faudra engager une main d’œuvre supplémentaire pour s’en occuper, ce qui alourdira les charges. Même s’il est basé sur une relation de confiance, entre les deux parties, ceci n’exclut pas une prévention avec un contrat stipulant l’accord entre les deux parties.

Il y’a aussi cet aspect international, qui bien que bénéfique pour l’entreprise, présente un risque. Non seulement la distance peut limiter les échanges physiques entre les promoteurs des entreprises, mais aussi elle peut ralentir le processus de troc. Tout dépendra en effet des formalités administratives de chaque pays (légalisation des documents, autorisation des sorties, des entrées, etc.). Cet aspect englobe des exigences juridiques considérables qui ne sont pas forcément à la portée de toute entreprise.

Le troc entre entreprises s’effectue à travers une plateforme digitale

Avec le développement des technologies numériques, on trouve désormais des plateformes en ligne dédiées au troc. Il n’y en a pas beaucoup en France étant donné que l’activité est en pleine expansion.

Si vous êtes une entreprise et souhaitez construire votre réseau, la plateforme Troc Echange est adéquate pour accueillir votre demande d’échange. Elle couvre les DOM-TOM et de nombreuses régions de France. Avant de vous lancer, il faudra vous assurer d’avoir une contrepartie intéressante pour l’entreprise qui voudra vous donner un coup de pouce.

Cliquez pour voter pour cet article
[Total: 1 Moyenne: 5]


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *